A LA UNE

Les éco-organismes au service de la valorisation des déchets

Des panneaux photovoltaïques aux meubles, en passant par les bateaux de plaisance, les Recycleurs Bretons sont partenaires de nombreux éco-organismes, pour lesquels ils recyclent et valorisent les déchets.
 

En France, le principe de pollueur-payeur se matérialise par l’existence de filières dites à Responsabilité Élargie du Producteur (REP) qui imposent aux fabricants et distributeurs de certains produits de contribuer à la gestion des déchets qui en proviennent.
 
Les éco-organismes sont des structures à but non lucratif auxquelles les producteurs concernés par la REP transfèrent leurs obligations (prévention, collecte, tri, recyclage des déchets…). Ils sont financés par l’éco-contribution versée par le consommateur au moment de l’achat d’un produit concerné.
 
« L’objectif de la Responsabilité Élargie du Producteur est d’économiser les ressources en développant le réemploi, le recyclage et la valorisation des déchets. Il est aussi de décharger les collectivités locales du coût de cette gestion et d’inciter les fabricants à s’engager dans des démarches d’éco-conception », déclare Alice Cren-Larvor, Responsable Commerciale collectivités et éco-organismes au sein des Recycleurs Bretons.
 
Les Recycleurs Bretons sont référencés comme opérateur de nombreux éco-organismes :
 
Valdelia : mobiliers professionnels
Eco-mobilier : mobiliers pour les particuliers et les professionnels
Ecologic : déchets d'équipement électrique et électronique (DEEE)
PV Cycle : panneaux photovoltaïques
Adivalor : déchets de l’agro-fourniture
Association pour une plaisance écoresponsable (APER) : bateaux de plaisance hors d’usage
 
« En tant qu’opérateur de ces éco-organismes, nous devons répondre à des cahiers des charges stricts, tant sur le plan administratif qu’opérationnel. Nous devons assurer la collecte et la traçabilité des déchets dans les délais impartis mais aussi répondre à des objectifs de valorisation. Nous devons opter, par ordre de priorité, pour le réemploi, le recyclage et la valorisation-combustion. L’incinération et l’enfouissement ne viennent qu’en dernier ressort », note Alice Cren-Larvor.
 
Les Recycleurs Bretons recherchent sans cesse de nouvelles solutions pour que les déchets réintègrent le cycle de production. Ils disposent ainsi de plusieurs outils dont des plateformes de broyage de bois et un Centre de Tri Haute Performance, situé à Guipavas (CTHP). Le CTHP permet de séparer les déchets valorisables dans un premier temps puis de produire un Combustible Solide de Récupération (CSR) lorsque le déchet ne peut réintégrer un autre cycle de production. Ce dernier, du fait de son haut potentiel énergétique, constitue un relais aux combustibles fossiles pour nombre d'utilisateurs industriels.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A LA UNE

Les éco-organismes au service de la valorisation des déchets

Des panneaux photovoltaïques aux meubles, en passant par les bateaux de plaisance, les Recycleurs Bretons sont partenaires de nombreux éco-organismes, pour lesquels ils recyclent et valorisent les déchets.
 

En France, le principe de pollueur-payeur se matérialise par l’existence de filières dites à Responsabilité Élargie du Producteur (REP) qui imposent aux fabricants et distributeurs de certains produits de contribuer à la gestion des déchets qui en proviennent.
 
Les éco-organismes sont des structures à but non lucratif auxquelles les producteurs concernés par la REP transfèrent leurs obligations (prévention, collecte, tri, recyclage des déchets…). Ils sont financés par l’éco-contribution versée par le consommateur au moment de l’achat d’un produit concerné.
 
« L’objectif de la Responsabilité Élargie du Producteur est d’économiser les ressources en développant le réemploi, le recyclage et la valorisation des déchets. Il est aussi de décharger les collectivités locales du coût de cette gestion et d’inciter les fabricants à s’engager dans des démarches d’éco-conception », déclare Alice Cren-Larvor, Responsable Commerciale collectivités et éco-organismes au sein des Recycleurs Bretons.
 
Les Recycleurs Bretons sont référencés comme opérateur de nombreux éco-organismes :
 
Valdelia : mobiliers professionnels
Eco-mobilier : mobiliers pour les particuliers et les professionnels
Ecologic : déchets d'équipement électrique et électronique (DEEE)
PV Cycle : panneaux photovoltaïques
Adivalor : déchets de l’agro-fourniture
Association pour une plaisance écoresponsable (APER) : bateaux de plaisance hors d’usage
 
« En tant qu’opérateur de ces éco-organismes, nous devons répondre à des cahiers des charges stricts, tant sur le plan administratif qu’opérationnel. Nous devons assurer la collecte et la traçabilité des déchets dans les délais impartis mais aussi répondre à des objectifs de valorisation. Nous devons opter, par ordre de priorité, pour le réemploi, le recyclage et la valorisation-combustion. L’incinération et l’enfouissement ne viennent qu’en dernier ressort », note Alice Cren-Larvor.
 
Les Recycleurs Bretons recherchent sans cesse de nouvelles solutions pour que les déchets réintègrent le cycle de production. Ils disposent ainsi de plusieurs outils dont des plateformes de broyage de bois et un Centre de Tri Haute Performance, situé à Guipavas (CTHP). Le CTHP permet de séparer les déchets valorisables dans un premier temps puis de produire un Combustible Solide de Récupération (CSR) lorsque le déchet ne peut réintégrer un autre cycle de production. Ce dernier, du fait de son haut potentiel énergétique, constitue un relais aux combustibles fossiles pour nombre d'utilisateurs industriels.