COTE EXPERT

Accompagner les clients pour mieux maîtriser les coûts

Grâce à un audit, les Recycleurs Bretons sont en mesure de conseiller avec précision leurs clients et prospects. Objectif : se mettre en conformité avec la loi AGEC, tout en minimisant le bilan financier du traitement de leurs déchets.

Afin de minimiser l’impact de l’augmentation des prix, les Recycleurs Bretons accompagnent les entreprises via un véritable audit. « Cet audit nous permet d’évaluer la place disponible sur site, de faire un état des lieux des déchets à traiter, d’optimiser leur valorisation et, bien souvent, de réduire le coût de leur traitement », déclare Guillaume Bidet, Responsable commercial des Recycleurs Bretons.

Une des contraintes de la loi AGEC est la multiplication des contenants liée au tri « 7 flux ». Les Recycleurs Bretons disposent d’une gamme de contenants adaptés à la volumétrie des matières à collecter. Cela va du bac 120 litres à la benne de 30 m3. Bien souvent, le tri du carton et du bois permet déjà d’alléger sensiblement la benne de déchets en mélange et donc la facture.

Autre axe de réflexion, notamment pour les grandes surfaces et la restauration : isoler les biodéchets et se mettre ainsi en conformité avec la réglementation. « Pour les producteurs de plus de 10 tonnes de biodéchets par an, la loi impose leur tri à la source. Cela permet notamment de les valoriser en énergie (méthanisation) et d’éviter de souiller le reste de la benne des déchets en mélange », conclut Guillaume Bidet.

 
 
 
 
 
 
 
 
 

COTE EXPERT

Accompagner les clients pour mieux maîtriser les coûts

Grâce à un audit, les Recycleurs Bretons sont en mesure de conseiller avec précision leurs clients et prospects. Objectif : se mettre en conformité avec la loi AGEC, tout en minimisant le bilan financier du traitement de leurs déchets.

Afin de minimiser l’impact de l’augmentation des prix, les Recycleurs Bretons accompagnent les entreprises via un véritable audit. « Cet audit nous permet d’évaluer la place disponible sur site, de faire un état des lieux des déchets à traiter, d’optimiser leur valorisation et, bien souvent, de réduire le coût de leur traitement », déclare Guillaume Bidet, Responsable commercial des Recycleurs Bretons.

Une des contraintes de la loi AGEC est la multiplication des contenants liée au tri « 7 flux ». Les Recycleurs Bretons disposent d’une gamme de contenants adaptés à la volumétrie des matières à collecter. Cela va du bac 120 litres à la benne de 30 m3. Bien souvent, le tri du carton et du bois permet déjà d’alléger sensiblement la benne de déchets en mélange et donc la facture.

Autre axe de réflexion, notamment pour les grandes surfaces et la restauration : isoler les biodéchets et se mettre ainsi en conformité avec la réglementation. « Pour les producteurs de plus de 10 tonnes de biodéchets par an, la loi impose leur tri à la source. Cela permet notamment de les valoriser en énergie (méthanisation) et d’éviter de souiller le reste de la benne des déchets en mélange », conclut Guillaume Bidet.