COLLECTER AUTREMENT

Laines de verre et de roche : recyclables à l’infini

Outre leurs qualités isolantes, ces laines minérales peuvent être recyclées sans limite de temps. La société Iroise Isolation a créé une vraie filière de collecte et de recyclage sur son site de Milizac-Guipronvel, en partenariat avec les Recycleurs Bretons.

Iroise Isolation est une entreprise créée en 2008, et rachetée en 2015 par Sébastien Deniel, son actuel dirigeant. Employant 20 collaborateurs, la société est spécialisée dans l’isolation, mais aussi la ventilation des maisons individuelles. Elle s’adresse donc majoritairement à une clientèle de particuliers.

En 2019, Iroise Isolation déménage ses deux sites de Saint-Renan pour les fusionner en un seul site à Milizac-Guipronvel. « Nous avons profité de cette nouvelle implantation pour créer une déchetterie pour distinguer la laine de verre usagée (celle qui est en fin de vie) des DND (déchets non dangereux). Deux bennes des Recycleurs Bretons, avec lesquels nous travaillons depuis la création de l’entreprise, sont présentes sur notre déchetterie », déclare Sébastien Deniel, dirigeant d’Iroise Isolation.

À la fin de chaque chantier, les équipes de pose d’Iroise Isolation viennent trier, d’un côté, la laine de verre en fin de vie et, de l’autre, tous les autres déchets (DND). La laine de verre étant recyclable à l’infini, elle fait dans un premier temps un détour par les Recycleurs Bretons afin d’être compactée pour être envoyée vers un exutoire (centre de valorisation).

Sébastien Deniel a comme projet de faire appel aux Recycleurs Bretons pour l’ajout d’une troisième benne sur sa dechetterie pour collecter une autre laine minérale : la laine de roche. 

« Tout comme la laine de verre, la laine de roche présente la capacité à être recyclée à l’infini. Ce qui sera collecté proviendra des chutes de chantiers. Au lieu de partir dans le DIB, ces chutes seront désormais déposées dans la benne dédiée par nos équipes. Elles seront ensuite acheminées à Guipavas pour être compactées puis envoyées vers un nouvel exutoire pour y être valorisées », conclut Sébastien Deniel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

COLLECTER AUTREMENT

Laines de verre et de roche : recyclables à l’infini

Outre leurs qualités isolantes, ces laines minérales peuvent être recyclées sans limite de temps. La société Iroise Isolation a créé une vraie filière de collecte et de recyclage sur son site de Milizac-Guipronvel, en partenariat avec les Recycleurs Bretons.

Iroise Isolation est une entreprise créée en 2008, et rachetée en 2015 par Sébastien Deniel, son actuel dirigeant. Employant 20 collaborateurs, la société est spécialisée dans l’isolation, mais aussi la ventilation des maisons individuelles. Elle s’adresse donc majoritairement à une clientèle de particuliers.

En 2019, Iroise Isolation déménage ses deux sites de Saint-Renan pour les fusionner en un seul site à Milizac-Guipronvel. « Nous avons profité de cette nouvelle implantation pour créer une déchetterie pour distinguer la laine de verre usagée (celle qui est en fin de vie) des DND (déchets non dangereux). Deux bennes des Recycleurs Bretons, avec lesquels nous travaillons depuis la création de l’entreprise, sont présentes sur notre déchetterie », déclare Sébastien Deniel, dirigeant d’Iroise Isolation.

À la fin de chaque chantier, les équipes de pose d’Iroise Isolation viennent trier, d’un côté, la laine de verre en fin de vie et, de l’autre, tous les autres déchets (DND). La laine de verre étant recyclable à l’infini, elle fait dans un premier temps un détour par les Recycleurs Bretons afin d’être compactée pour être envoyée vers un exutoire (centre de valorisation).

Sébastien Deniel a comme projet de faire appel aux Recycleurs Bretons pour l’ajout d’une troisième benne sur sa dechetterie pour collecter une autre laine minérale : la laine de roche. 

« Tout comme la laine de verre, la laine de roche présente la capacité à être recyclée à l’infini. Ce qui sera collecté proviendra des chutes de chantiers. Au lieu de partir dans le DIB, ces chutes seront désormais déposées dans la benne dédiée par nos équipes. Elles seront ensuite acheminées à Guipavas pour être compactées puis envoyées vers un nouvel exutoire pour y être valorisées », conclut Sébastien Deniel.