COLLECTER AUTREMENT

Le plastique : une matière qui a le vent en poupe

Très recherchées actuellement par les industriels qui les incorporent à leur production, les matières plastiques doivent être triées avec soin.

Il existe deux types de plastiques : les plastiques souples et les plastiques rigides. Les plastiques souples comprennent principalement les polyéthylènes basse densité (PEBD), constitués essentiellement par les films d’emballage. « Ces plastiques prennent aujourd’hui de la valeur car les industriels de ce secteur seront obligés d’intégrer 30% de plastiques recyclés dans leurs nouvelles productions de plastiques d’emballage d’ici à 2030, à l’instar de la directive européenne mise en application pour la réincorporation de 25% de plastiques recyclés dans les bouteilles en PET à partir du 1er janvier 2025», précise Arnaud Begoc, Directeur technique des Recycleurs Bretons.

Dans les plastiques rigides présents dans nos déchets collectés et regroupés sur nos centres de tri, nous trouvons principalement les PVC, les PEHD (polyéthylènes haute densité) et les PP (polypropylènes). Les PVC peuvent être de deux couleurs. Les PVC blancs correspondent au plastique des menuiseries, les gris à tout ce qui touche à la tuyauterie. Les PEHD sont le plus souvent des bidons. Quant aux PP, on les trouve dans des « moules »,comme les pots de fleurs vendus en pépinière. On peut aussi trouver des PP souples, comme les gaines de chantiers. Le prix des plastiques rigides recyclés cités précédemment s’échelonnent de 65 € à 250 € euros la tonne.

« Pour que la valorisation soit la meilleure possible, le tri à la source doit être de très bonne qualité. Il ne faut pas mélanger plusieurs matières plastiques entre elles. Le tri doit se faire par matière et par couleur. Grâce à des techniques de tri optique, nous arrivons à automatiser de manière efficace la sélection de ces plastiques », note Arnaud Begoc.

Les plastiques triés par matière sont ensuite dirigés vers des usines de lavage et extrusion, qui donnent lieu à la création de matière plastique recyclée sous forme de granules. Ce sont ces granules qui serviront, en fonction de leur matière, à la création d’objets plastiques recyclés, tel que des sacs poubelle, films d’emballage, salons de jardin, …

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

COLLECTER AUTREMENT

Le plastique : une matière qui a le vent en poupe

Très recherchées actuellement par les industriels qui les incorporent à leur production, les matières plastiques doivent être triées avec soin.

Il existe deux types de plastiques : les plastiques souples et les plastiques rigides. Les plastiques souples comprennent principalement les polyéthylènes basse densité (PEBD), constitués essentiellement par les films d’emballage. « Ces plastiques prennent aujourd’hui de la valeur car les industriels de ce secteur seront obligés d’intégrer 30% de plastiques recyclés dans leurs nouvelles productions de plastiques d’emballage d’ici à 2030, à l’instar de la directive européenne mise en application pour la réincorporation de 25% de plastiques recyclés dans les bouteilles en PET à partir du 1er janvier 2025», précise Arnaud Begoc, Directeur technique des Recycleurs Bretons.

Dans les plastiques rigides présents dans nos déchets collectés et regroupés sur nos centres de tri, nous trouvons principalement les PVC, les PEHD (polyéthylènes haute densité) et les PP (polypropylènes). Les PVC peuvent être de deux couleurs. Les PVC blancs correspondent au plastique des menuiseries, les gris à tout ce qui touche à la tuyauterie. Les PEHD sont le plus souvent des bidons. Quant aux PP, on les trouve dans des « moules »,comme les pots de fleurs vendus en pépinière. On peut aussi trouver des PP souples, comme les gaines de chantiers. Le prix des plastiques rigides recyclés cités précédemment s’échelonnent de 65 € à 250 € euros la tonne.

« Pour que la valorisation soit la meilleure possible, le tri à la source doit être de très bonne qualité. Il ne faut pas mélanger plusieurs matières plastiques entre elles. Le tri doit se faire par matière et par couleur. Grâce à des techniques de tri optique, nous arrivons à automatiser de manière efficace la sélection de ces plastiques », note Arnaud Begoc.

Les plastiques triés par matière sont ensuite dirigés vers des usines de lavage et extrusion, qui donnent lieu à la création de matière plastique recyclée sous forme de granules. Ce sont ces granules qui serviront, en fonction de leur matière, à la création d’objets plastiques recyclés, tel que des sacs poubelle, films d’emballage, salons de jardin, …