COLLECTER AUTREMENT

Quand les déchets de bois deviennent source d’énergie

La marque Bleu Vert fait partie intégrante du Groupe Recycleurs Bretons depuis 2 ans et base son développement sur l’activité bois-énergie et plus généralement de la biomasse.

Créée en 2005, Bleu Vert était exclusivement spécialisée dans le traitement des déchets verts pour créer des composts. À partir de l’année 2015, elle s’est développée sur l’activité bois-énergie, avec l’arrivée de François Bourvic au poste de responsable biomasse. « Aujourd’hui, la filière est en pleine effervescence. L’entreprise dispose de moyens techniques performants alliés à une expertise industrielle reconnue pour valoriser différents types de bois », note François Bourvic. 

Bleu Vert se positionne sur les bois de classe A (bois bruts) et de classe B (bois traités), les bois forestiers (issus de l’exploitation forestière) et les déchets verts (déchets végétaux). Les bois de classe A sont transformés en paillis ou en bois-énergie. Les bois de classe B sont, eux aussi, transformés en bois-énergie mais seulement dans les pays équipés de chaudières adaptées. Quant au bois forestier, il s’offre une nouvelle vie sous la forme de plaquettes forestières. Enfin, les déchets verts servent à fabriquer du compost. Concernant le bois d’œuvre et les panneaux, Bleu Vert travaille en étroite collaboration avec un écosystème de partenaires spécialisés.

Actuellement, l’entreprise est confrontée à l’augmentation du prix du fret maritime. La reprise post-Covid a été tellement forte dans le monde entier que les bateaux et containers sont pris d’assaut. Dans une moindre mesure, les prix des carburants ont eux aussi augmenté, ce qui impacte le coût du transport routier. Ces hausses cumulées ont un impact sur le coût du traitement des déchets à la tonne.

Retrouvez plus d'infos sur www.bleu-vert.bzh

 

 
 
 
 
 
 

COLLECTER AUTREMENT

Quand les déchets de bois deviennent source d’énergie

La marque Bleu Vert fait partie intégrante du Groupe Recycleurs Bretons depuis 2 ans et base son développement sur l’activité bois-énergie et plus généralement de la biomasse.

Créée en 2005, Bleu Vert était exclusivement spécialisée dans le traitement des déchets verts pour créer des composts. À partir de l’année 2015, elle s’est développée sur l’activité bois-énergie, avec l’arrivée de François Bourvic au poste de responsable biomasse. « Aujourd’hui, la filière est en pleine effervescence. L’entreprise dispose de moyens techniques performants alliés à une expertise industrielle reconnue pour valoriser différents types de bois », note François Bourvic. 

Bleu Vert se positionne sur les bois de classe A (bois bruts) et de classe B (bois traités), les bois forestiers (issus de l’exploitation forestière) et les déchets verts (déchets végétaux). Les bois de classe A sont transformés en paillis ou en bois-énergie. Les bois de classe B sont, eux aussi, transformés en bois-énergie mais seulement dans les pays équipés de chaudières adaptées. Quant au bois forestier, il s’offre une nouvelle vie sous la forme de plaquettes forestières. Enfin, les déchets verts servent à fabriquer du compost. Concernant le bois d’œuvre et les panneaux, Bleu Vert travaille en étroite collaboration avec un écosystème de partenaires spécialisés.

Actuellement, l’entreprise est confrontée à l’augmentation du prix du fret maritime. La reprise post-Covid a été tellement forte dans le monde entier que les bateaux et containers sont pris d’assaut. Dans une moindre mesure, les prix des carburants ont eux aussi augmenté, ce qui impacte le coût du transport routier. Ces hausses cumulées ont un impact sur le coût du traitement des déchets à la tonne.

Retrouvez plus d'infos sur www.bleu-vert.bzh