RECYCLER DURABLEMENT

À chaque type de bois sa valorisation

Bois forestier, bois de classe A, de classe B... L’intérêt du tri à la source de cette matière ne se dément pas, dans un marché en constante progression, notamment grâce au déploiement de filières à Responsabilité élargie des producteurs (REP).

Pour rappel, le bois de type A est constitué de bois bruts (ni peints, ni collés, ni traités), le plus souvent issus d’emballages ou de palettes. Le bois de classe B comprend les bois peints ou traités (meubles, bois de charpente…). La dernière catégorie concerne le bois forestier.

Aujourd’hui, le bois de classe A broyé est destiné à alimenter des chaudières locales en cogénération (électricité et chaleur).

Le bois de type B est valorisé soit en panneaux à particules (recyclage), soit en combustible pour des chaudières / incinérateurs adaptés (installations classées), principalement à l’export. 

Le bois forestier sert, lui, essentiellement aux chaufferies.

« La mise en place des filières à Responsabilité élargie des producteurs (REP), comme Éco-mobilier qui organise le recyclage des déchets de mobilier, à provoqué une augmentation du volume collecté de bois B et a nécessité la mise en place d’une vraie filière de valorisation. La performance de cette filière est portée par la qualité du tri à la source », explique Arnaud Begoc, Directeur Technique des Recycleurs Bretons. 

Aujourd’hui, une partie de ces différentes catégories de bois est exportée dans les pays scandinaves faute d'exutoire opérationnel en France. Notre objectif est de pouvoir distribuer prochainement ces sources d’énergie en local.

 

 
 
 
 
 

RECYCLER DURABLEMENT

À chaque type de bois sa valorisation

Bois forestier, bois de classe A, de classe B... L’intérêt du tri à la source de cette matière ne se dément pas, dans un marché en constante progression, notamment grâce au déploiement de filières à Responsabilité élargie des producteurs (REP).

Pour rappel, le bois de type A est constitué de bois bruts (ni peints, ni collés, ni traités), le plus souvent issus d’emballages ou de palettes. Le bois de classe B comprend les bois peints ou traités (meubles, bois de charpente…). La dernière catégorie concerne le bois forestier.

Aujourd’hui, le bois de classe A broyé est destiné à alimenter des chaudières locales en cogénération (électricité et chaleur).

Le bois de type B est valorisé soit en panneaux à particules (recyclage), soit en combustible pour des chaudières / incinérateurs adaptés (installations classées), principalement à l’export. 

Le bois forestier sert, lui, essentiellement aux chaufferies.

« La mise en place des filières à Responsabilité élargie des producteurs (REP), comme Éco-mobilier qui organise le recyclage des déchets de mobilier, à provoqué une augmentation du volume collecté de bois B et a nécessité la mise en place d’une vraie filière de valorisation. La performance de cette filière est portée par la qualité du tri à la source », explique Arnaud Begoc, Directeur Technique des Recycleurs Bretons. 

Aujourd’hui, une partie de ces différentes catégories de bois est exportée dans les pays scandinaves faute d'exutoire opérationnel en France. Notre objectif est de pouvoir distribuer prochainement ces sources d’énergie en local.