RECYCLER DURABLEMENT

Le carton, ce matériau à neuf vies

Fabriqué à partir de matières naturelles, le carton présente aussi l’avantage d’être entièrement recyclable de nombreuses fois. Servant à de multiples sortes d’emballages, il fait l’objet d’une cotation officielle pour son rachat auprès des industriels et entreprises.

En France, la production totale de papiers et de cartons a représenté 7,3 millions de tonnes en 2019. Et si l’on en croit les chiffres officiels de l’industrie du carton ondulé (un carton qui sert pour les emballages), l’activité liée à ce type de carton équivaut à 40 000 emplois directs et indirects, 73 sites de production, pour une production de 2,6 millions de tonnes sur le territoire français en 2020.

La crise sanitaire que nous venons de vivre a engendré une explosion des ventes e-commerce et les cartons d’emballage ont été fortement sollicités. Heureusement, le carton est une matière que l’on peut faire revivre neuf fois. Son taux de recyclage est de 65 % en France. Tous les types de cartons se recyclent, à l'exception des cartons souillés ou trop humides.

« Il existe différents types de cartons. Celui qui a le vent en poupe est l’ondulé. Il existe aussi des cartons gris ou blancs, utilisés pour l’emballage des yaourts par exemple, que l’on appelle "cartonnette" », explique Gérald Mohimont, Responsable Commercial Grand Compte et Valorisation chez les Recycleurs Bretons.

Pour suivre les cours officiels du carton, les Recycleurs Bretons se fondent sur la base de données de la Copacel, l'Union Française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses, qui regroupe les producteurs de pâtes, papiers et cartons. Les prix de rachat chez les clients varient en fonction des indices communiqués par cette base.

 
 

RECYCLER DURABLEMENT

Le carton, ce matériau à neuf vies

Fabriqué à partir de matières naturelles, le carton présente aussi l’avantage d’être entièrement recyclable de nombreuses fois. Servant à de multiples sortes d’emballages, il fait l’objet d’une cotation officielle pour son rachat auprès des industriels et entreprises.

En France, la production totale de papiers et de cartons a représenté 7,3 millions de tonnes en 2019. Et si l’on en croit les chiffres officiels de l’industrie du carton ondulé (un carton qui sert pour les emballages), l’activité liée à ce type de carton équivaut à 40 000 emplois directs et indirects, 73 sites de production, pour une production de 2,6 millions de tonnes sur le territoire français en 2020.

La crise sanitaire que nous venons de vivre a engendré une explosion des ventes e-commerce et les cartons d’emballage ont été fortement sollicités. Heureusement, le carton est une matière que l’on peut faire revivre neuf fois. Son taux de recyclage est de 65 % en France. Tous les types de cartons se recyclent, à l'exception des cartons souillés ou trop humides.

« Il existe différents types de cartons. Celui qui a le vent en poupe est l’ondulé. Il existe aussi des cartons gris ou blancs, utilisés pour l’emballage des yaourts par exemple, que l’on appelle "cartonnette" », explique Gérald Mohimont, Responsable Commercial Grand Compte et Valorisation chez les Recycleurs Bretons.

Pour suivre les cours officiels du carton, les Recycleurs Bretons se fondent sur la base de données de la Copacel, l'Union Française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses, qui regroupe les producteurs de pâtes, papiers et cartons. Les prix de rachat chez les clients varient en fonction des indices communiqués par cette base.